• Energie et rénovation ' Méthodes et outils pour la rénovation énergétique des bâtiments

    eRen

    Project leader: Schwab Stefanie
    Research axis: Architecture et énergie
    L'assainissement énergétique des immeubles d'habitation est un enjeu majeur de la stratégie énergétique 2050 de la Confédération suisse. Malgré la volonté politique, le taux de rénovation énergétique reste relativement limité et le rythme ne semble pas s'accélérer. Parmi les obstacles le coût des travaux, le faible prix de l'énergie, les difficultés techniques, les questions patrimoniales, la disponibilité de spécialistes qualifiés, ou la pénurie de logements.
    Les interventions ponctuelles sans vision d'ensemble sont la norme. Lorsqu'un projet complet est mené à bien, il se résume souvent à une mise à jour des installations techniques, un remplacement des fenêtres et une isolation périphérique. Ces solutions peut-être valables sur le plan énergétique posent souvent des questions constructives, patrimoniales, de physique du bâtiment ou encore de durabilité.
    Le projet eREN a mené un travail sur l'enveloppe des bâtiments basé sur une approche globale et interdisciplinaire cherchant le meilleur équilibre entre efficience énergétique, aspects constructifs et de physique du bâtiment, économie, co-bénéfices et co-pertes et valeur patrimoniale.
    Les typologies constructives des bâtiments d'habitation collective en Suisse romande entre 1900 à 1990 ont été recensées.
    Chacune de ces époques présente des caractéristiques architecturales et constructives propres. Quinze typologies (modèles) ont été identifiées, représentatives de la production de logements collectifs du 20e siècle en Suisse romande. Chacune est différente et mérite d'être considérée avec respect. Intervenir sur un bâtiment existant (même banal) présente des enjeux patrimoniaux': le bâti ordinaire a toute son importance dans la définition de l'identité de la ville. Et l'application de solutions insuffisamment réfléchies peut être à l'origine de nombreux problèmes.
    Dix bâtiments représentatifs des typologies les plus courantes ont été sélectionnés pour faire l'objet d'une étude de cas. L'état existant a été analysé, puis une stratégie générale d'intervention a été choisie pour chaque cas':
    - préserver les caractéristiques
    - reconstruire les caractéristiques
    - ajouter de nouveaux éléments ou modifier l'image

    Plusieurs scénarios ont été développés pour chaque cas visant à répondre à la stratégie adoptée tout en satisfaisant aux exigences énergétiques fixées par la norme SIA 380/1 éd. 2009.
    Chaque scénario a été testé en matière thermique dans une série d'allers et retours entre architectes et ingénieurs qui ont débouché pour chacun des dix bâtiments sur une solution satisfaisant les différents critères. Les scénarios ont été chiffrés afin de compléter l'étude sur le plan économique.
    Tous atteignent les exigences normatives en préservant le caractère architectural quand cela s'imposait pour un coût comparable aux solutions plus communément mises en 'uvre, telles un crépi sur une isolation périphérique. Rénovation énergétique respectueuse de la substance architecturale du bâtiment à un coût abordable ne rime donc pas avec mission impossible. Ce résultat a pu être atteint grâce à une collaboration intense entre les différents spécialistes qui implique un investissement que souvent les propriétaires hésitent à consentir, bien qu'il ne représente qu'une fraction relativement faible du coût total.
    L'étude montre aussi que les coûts d'une rénovation énergétique demeurent très élevés en regard des gains que l'on peut espérer réaliser sur l'économie d'énergie, au tarif actuel de cette dernière.
    Il est vrai que le volet énergétique de la rénovation est souvent inclus dans un projet visant à revaloriser un immeuble qui nécessite de toute façon des travaux pour des questions de salubrité, de vétusté ou pour la mise en valeur d'un potentiel inexploité. Il n'en demeure pas moins que dans de nombreux cas où le bâtiment a été entretenu et où les perspectives d'augmentation des loyers sont faibles, une rénovation énergétique a peu de chances d'être entreprise, faute d'incitatio

    Public ​cible : ​​​​Propriétaires et gestionnaires de parcs immobiliers, professionnels, services cantonaux et communaux des travaux publics et de l’énergie​.

    Durée de l'étude : ​​​​​20 mois, mai 2014 à mars 2016

    ​​​​​​​Financement​ : ​​​​220 000 chf, HES-SO​​​


    eREN - image du projet.png


    ​​​​​Collaborateurs 

    ​Grégory Jaquerod, Jean-Luc Rime​


    Partenaires

    Haute école du paysage, d’ingénierie et d’architecture de Genève​


    Valorisation & Documents

    Rénovation énergé​tique

    Brochure


    eREN - brochure vignette.png

    Rénovation énergé​tique

    Fiches


    eREN - brochure vignette.png


    ​Article TEC21


    eREN - article TEC21-1.png

    ​Article Brenet


    eREN - paper Brenet-1.png


    ​​​

    ​​Formation continue​

    eREN - journée sensibilisation vignette.png


    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -  

    ​Partenaires académiques


    ​​eREN - logo Hepia.png     eREN - logo HEIG Vaud.png     eREN - logo HESSO Valais.png



    ​​Financement

    eREN - logo HESSO.png   eREN - Logo Etat SdE.png   EREN - logo OCEN.png  eREN - logo Etat Vaud.png